Association de soutien à l’Église catholique en Afrique

Accueil > Informations, actualités

Sénégal. « Le chemin chrétien n’est pas celui des charlatans », affirme Mgr Benjamin Ndiaye

mercredi 3 janvier 2018

À l’occasion de la fête de noël, l’archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, a exhorté les chrétiens à demeurer fermes dans la foi et à éviter le syncrétisme religieux.
D’après Urbi & Orbi Africa, 3 janvier 2017

Mgr Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, Sénégal. Photo : M. Robert


Lors de sa traditionnelle homélie de la veillée de noël, l’archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, qui présidait la messe à la cathédrale du Souvenir-Africain a exhorté les fidèles à éviter le syncrétisme religieux. « Le chemin chrétien n’est pas le chemin des charlatans », a-t-il plusieurs fois répété.
Mgr Ndiaye s’est adressé à toutes les franges de la communauté catholique dans son homélie. « Quel que soit notre statut, évêques, prêtres, consacrés, fidèles du Christ, je lance cet appel : ne soyons pas comme les Galates ; restons fermes et fidèles dans la foi et la connaissance de Jésus-Christ », a-t-il insisté.



Guerriers Bassaris – du sud-est du Sénégal – en train de bdancer pendant une fête traditionnelle, au village de Dar Salam. Photo : M. Robert


L’archevêque a également invité les fidèles à se rappeler son discours prononcé à l’occasion de la Journée mondiale de la Jeunesse, le 13 mars 2016 à Diohine, dans la région de Fatick (Centre). Devant plus de plus de 15 000 jeunes, il avait donné cette recommandation : « Si dans notre existence, il y avait un conflit entre Jésus-Christ et la tradition, il nous faut comme chrétiens, opter pour Jésus-Christ. »


Sortie de messe à la cathédrale du Souvenir-Africain de Dakar, Sénégal. Photo : M. Robert


« Marcher résolument derrière le Christ Jésus »
Mgr Ndiaye a, en outre, estimé nécessaire de « marcher résolument derrière le Christ Jésus, qui est la lumière qui éclaire tout homme en venant au monde. Car, a-t-il expliqué, cette naissance de Jésus-Christ, "voie, vérité et vie", annoncée par les prophètes d’autrefois, accomplit la promesse divine. Laquelle vient "illuminer" la vie des hommes et donne naissance à leur histoire pour qu’ils vivent dans la vérité et l’amour en promoteurs et défenseurs de la vie. »

Un "DIALAN", autel traditionnel destiné à présenter des offrandes dans le but de faire le mal. Photo : M. Robert

Dans son exhortation, l’archevêque de Dakar est, par ailleurs, revenu sur le sens de Noël. « L’enfant de Bethléem dont le nom Emmanuel signifie "Dieu est avec nous", c’est-à-dire "Prince de la paix", a pour mission de délivrer les hommes de la mort implacable qu’engendre le péché et de leur faire vivre la présence gratifiante de Dieu », a-t-il expliqué.
Poursuivant son prêche, il a rappelé que la paix vient de Dieu. « C’est lui qui chasse la guerre et apporte le réconfort à tous les blessés de la vie. Parmi lesquels les malades, les personnes seules, les pauvres et les victimes de la violence ou des accidents », a-t-il ajouté avant de formuler des prières pour le Sénégal.

Nous contacter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0