Association de soutien à l’Église catholique en Afrique

Accueil > ACCUEIL

Lettre AEA n° 45

lundi 11 décembre 2017

Voici la 4e lettre d’Aide aux Églises d’Afrique de l’année 2017. Bonne lecture à toutes et à tous !

Chaque année – du moins quand c’est possible ! – l’association Aide aux Églises d’Afrique publie 4 Lettres. C’est, à chaque fois, l’occasion de présenter un élément marquant de la vie de l’Église en Afrique, et de vous présenter chers(ères) amis(es) lecteurs et donateurs des projets de communautés chrétiennes qui espèrent notre soutien fraternel et financier pour avancer dans la construction de l’Église en Afrique. Ainsi :

  • En février (Lettre AEA, n° 42), nous avons présenté le travail des catéchistes qui jouent un rôle important dans la vie de l’Église en Afrique et dans l’annonce de l’Évangile.

  • En mai (Lettre AEA, n° 43), nous avons voulu témoigner du travail de prêtres, religieux/ses dans notre Église de France. Vous en connaissez dans quasiment tous les diocèses de France, maintenant.

  • En septembre (Lettre AEA, n° 44), nous présentions les prises de position courageuses des conférences épiscopales dans un certain nombre de pays d’Afrique. Peu de médias relaient ce qui se vit en Afrique... Mais quand on nous en parle, c’est souvent pour évoquer les guerres, les famines, les dictatures... en passant, souvent, sous silence les paroles de ces femmes et de ces hommes qui, parfois au risque de leur vie, osent dire la vérité à leurs propres dirigeants.

  • Voici donc, en décembre (Lettre AEA, n° 45) la dernière de cette année, dans laquelle nous avons souhaité reprendre quelques-uns des remerciements d’évêques, de prêtres, de religieux/(ses) et de laïcs qui, en Afrique, témoignent de leur gratitude envers les chrétiens de France qui restent attachés à soutenir par la pensée, par la prière, mais aussi par une aide financière l’annonce de l’Évangile en Afrique.

Comme vous le savez certainement, l’association Aide aux Églises d’Afrique soutient, par des micro-projets, le travail pastoral dans les paroisses, les diocèses et les Instituts religieux. Peu d’organismes acceptent de financer la formation de catéchistes, par exemple... Nous avons besoin de votre soutien de tous les jours pour continuer cette œuvre importante. Vous connaissez certainement des personnes qui sont prêtes à soutenir la Mission en Afrique : des jeunes de retour de coopération missionnaire (DCC, Opération Amos, Fidesco, etc.), des Fidei donum, des prêtres, religieux/ses africains qui accepteraient de se joindre à cette chaîne de solidarité, des chrétiens autour de vous... N’hésitez pas à nous faire parvenir leurs adresses postal et internet : nous les contacterons et leur ferons parvenir notre Lettre trimestrielle.

titre documents joints :

Nous contacter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0