Association de soutien à l’Église catholique en Afrique

Accueil > ACCUEIL

Lettre AEA n° 44, septembre 2017

lundi 18 septembre 2017

Les vacances d’été sont finies ! La rentrée est déjà effectuée dans tous les services ! Aide aux Églises d’Afrique vous invite à un nouveau tour d’horizon de la vie en Afrique par cette nouvelle Lettre AEA n° 44. Bonne lecture... et merci pour votre soutien.

Madagascar, Congo, Zambie, Afrique du Sud, Kenya, RD Congo, Sénégal, Rwanda... La liste pourrait s’allonger ! Les Conférences épiscopales de ces pays — et de bien d’autres — s’engagent et n’hésitent plus à prendre la parole, une parole forte, pour dénoncer les violences faites aux peuples par les gouvernants, les actes de corruption, la volonté de certains leaders de bafouer l’élan démocratique pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir. Bref, toutes les formes d’injustice qui frappent leurs concitoyens, et souvent les plus pauvres d’entre eux.

Dans sa Lettre AEA n° 44, Aide aux Églises d’Afrique veut se faire le porte-parole de tous ceux qui dénoncent les injustices en Afrique, quelles qu’elles soient... en espérant que cela fera progresser le droit.
Le P. Antoine Sondag, nouveau président d’Aide aux Églises d’Afrique, présente dans l’édito un événement qui pourrait avoir des conséquences en Afrique : "1er septembre 2017 : jour historique pour le Kenya et pour l’Afrique. La Haute Cour du pays a annulé les élections présidentielles. Une première en Afrique : suite à des allégations de fraude, la Cour a bravé le président sortant prétendument réélu. Manifestation de l’indépendance de la justice, au plus haut niveau. Cela va inspirer d’autres juges, d’autres pays. Progrès pour la démocratie qui exige la séparation des pouvoirs et l’indépendance de la justice., avant de préciser le rôle de l’Église qui est d"’éduquer au bien commun. Bien commun le plus large. Faire comprendre que la politique, c’est la forme la plus élevée de la charité chrétienne. Ces efforts n’auront pas d’efficacité immédiate. Le résultat se fera sentir à long terme. Il s’agit de modifier les mentalités collectives. Une évangélisation des cultures."

Vous trouverez, comme à chaque fois dans la Lettre AEA, la présentation de 4 projets présentés par nos partenaires en Afrique : aidez-nous à soutenir ces demandes et — si vous le souhaitez — envoyez votre don pour l’un ou l’autre de ces projets ou pour d’autres similaires qui nous sont présentés.

Aide aux Églises d’Afrique vous remercie pour votre générosité.

Aide aux Églises d’Afrique est une association d’intérêt général.
À ce titre, si vous êtes imposable,
vous pouvez déduire de vos impôts 66 % de votre don,
dans la limite de 20 % de votre revenu imposable

(art.200 et 238 bis du Code général des impôts)
.

titre documents joints :

Nous contacter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0