Association de soutien à l’Église catholique en Afrique

Accueil > ACCUEIL

Lettre AEA n° 43

mercredi 31 mai 2017

La LETTRE AEA n° 43 va bientôt paraître ! Elle est partie à l’imprimerie... En voici une courte présentation. Dans la rubrique "Soutenir l’Église en Afrique", vous trouverez les 4 projets présentés dans cette Lettre AEA n° 43.

L’abbé Samson Kantoussan, originaire de la Casamance, au Sénégal,
fait des études de théologie morale à l’Institut catholique de Paris.
Il est aussi le curé de la paroisse Saint-Louis de Pont-sur-Yonne, en Bourgogne.
Il anime, ce jour-là, une session de catéchisme pour des adultes et des jeunes de la paroisse.


La LETTRE AEA n° 43 a pour ligne directrice la présence - et le travail - de nombreux prêtres, religieux et religieuses "venus d’ailleurs" et, en grande majorité, d’Afrique. Ils viennent faire des études... et s’impliquent activement dans la vie de l’Église en France.

Religieux et missionnaire, originaire de la Centrafrique,le P. William adresse un petit mot aux chrétiens de sa paroisse, en banlieue sud de Paris.
Dans l’édito de la Lettre AEA 43, le P. Michel Fournier, directeur adjoint du Service de la Mission Universelle, et responsable de l’accueil des prêtres, religieux(ses) étrangers en service pastoral en France, souligne un changement depuis 1957 et la publication de l’encyclique Fidei Donum, du pape Pie XII qui invitait "les évêques à venir en aide aux Églises jeunes, notamment en Afrique, par l’envoi de prêtres diocésains pour une durée déterminée." C’était le « don de la foi ». Aujourd’hui, "quelque 2000 prêtres diocésains, venus en majorité d’Afrique francophone, revendiquent le titre de Fidei donum.". Mais, toujours selon le P. Fournier, "nous ne sommes plus dans le don, mais dans l’échange. Du moins si nous voulons respecter leur mission chez nous".
Enfin, le P. Michel Fournier conclut son édito par cet appel : "Les accueillir, c’est leur laisser exprimer ce qu’ils sont, avec leur culture, leur passé d’Église et d’entendre leurs questions en dialogue avec ce que nous sommes. L’échange alors est doublement fructueux : nous nous enrichissons de ce qu’ils sont et ils s’enrichissent de ce que nous sommes. À eux d’en faire profiter leurs Églises à leur retour. L’échange est plus exigeant que le don. C’est un vrai défi… évangélique !"

Deux religieuses missionnaires, du Cap-Vert pour celle de droite, et des Pays-Bas pour celle de gauche,
sont allés à la rencontre des jeunes de leur quartier, à la Courneuve, en banlieue nord de Paris.


Comme dans chaque Lettre AEA, la LETTRE AEA n° 43 présente plusieurs projets qui visent à soutenir les communautés catholiques en Afrique : ils sont un reflet des appels nombreux que l’association Aide aux Églises d’Afrique et auxquels elle tente de répondre grâce à la générosité des donateurs - votre générosité ! Soyez-en remerciés... Et continuez à soutenir cette Église vivante et dynamique qui grandit en Afrique.

Vous trouverez, en dessous de cet article, le PDF de la Lettre AEA n° 43 - que vous pouvez télécharger

titre documents joints :

Nous contacter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0