Association de soutien à l’Église catholique en Afrique

Accueil > Informations, actualités

Les Champs de Booz

mercredi 18 octobre 2017

L’association Les Champs de Booz a été créée en 2003 pour venir en aide aux femmes seules, demandeuses d’asile, en cours de régularisation et d’insertion.

Que propose l’association Les Champs de Booz à ces femmes ?

Un moment d’entretien pour installer la confiance avec la personne accueillie.


  • Un accueil personnalisé et dans la durée : Les femmes qui se présentent aux permanences sont accueillies dans le respect de leur culture et de leur religion. Une équipe de bénévoles est à leur écoute. Pour les femmes qui le souhaitent, des entretiens individuels permettent de faire le point sur leurs besoins, leurs attentes. À cette occasion se noue une relation fraternelle et durable qui les aide à reprendre espoir.
  • Un accompagnement dans le cadre d’une demande d’asile, sous plusieurs formes :
  • Aide à la préparation du dossier OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides)


  • La rencontre de personne à personne est un moment fort pour les personnes accueillies comme pour les bénévoles de l’association.


  • Élaboration du récit ou complément à y apporter
  • Préparation à l’entretien de l’OFPRA et à l’audience de la CNDA (Cour nationale du droit d’asile)
  • Demande d’aide juridictionnelle
  • Suivi des démarches auprès des différents organismes en vue de l’obtention de l’ADA, CMU, Pass-Navigo, etc.
  • Un lieu de parole : des groupes de parole sont organisés pour mieux se connaître, partager les expériences et se soutenir les unes les autres dans un climat de solidarité.
  • Des consultations par une femme médecin


  • Un des ateliers proposés : la couture.


  • Des ateliers divers qui permettent aux femmes de s’intégrer peu à peu à la vie en France. Certaines de ces activités ont été créées à l’initiative des femmes accueillies et permettent la mise en valeur de leurs talents.
  • Des sorties culturelles qui permettent la découverte des richesses du patrimoine de Paris et de ses environs
  • Un hébergement temporaire.

  • Sr Nicole (ci-contre, à droite), une des bénévoles, est Sœur Missionnaire de Notre Dame d’Afrique (Sœur Blanche du Cardinal Lavigerie). Elle a passé 38 ans en Afrique, au Burkina Faso et au Mali. À son retour en France, elle a découvert l’association des Champs de Booz par la CORREF (Conférence des Religieuses et Religieux en France) qui demandait alors des bénévoles pour aider et accompagner les femmes seules, demandeuses d’asile.

    Avec elle, une quinzaine de bénévoles, pour la moitié jeunes retraités, et pour l’autre des religieuses de congrégations différentes, dont Sr Annelise Jung (ci-contre, à gauche), des Sœurs Missionnaire du Saint-Esprit. Pour Sr Nicole, ce qui unit ces bénévoles dont l’appartenance religieuse est différente, ce sont les mêmes valeurs qui nous font approcher les femmes : discrétion, empathie sans maternalisme, soutien fidèle malgré les aléas d’un parcours difficile pour obtenir leur statut en France, enrichissement par leur courage, aide par leur joie qu’elles savent extérioriser.
    Elle a tout de suite été attirée par la présence majoritaire de femmes d’Afrique sub-saharienne : « Quel bonheur de la rencontre lorsque je peux les aborder dans leur langue !  »
    Un signe d’encouragement pour Sr Nicole : « Une infirmière qui a échappé de près à la mort dans son pays, a eu la protection de la France et encourage maintenant les autres femmes à garder confiance !  »
    Mais, en même temps, elle ressent bien les peurs de celles et ceux qu’elle rencontre : « J’ai mal lorsque des personnes critiquent l’aide que reçoivent ces femmes, ne voyant en elles que des migrantes qui enlèvent quelque chose aux Français. L’"ogre" de la peur est là ! »
    Et de conclure : « J’ai eu cette chance d’être "migrante" en Afrique et d’avoir été comblée par les richesses de la rencontre. Que de soleil dans mes yeux et dans ceux des Africaines et des Africains rencontrés au hasard dans nos métros parisiens ! Voilà l’enrichissement que l’on peut manquer si on se barricade avec le verrou de la peur… !  »

    Pour plus d’informations sur les activités de l’association Les Champs de Booz, visitez leur site Internet : champsdebooz.fr

    Nous contacter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0