Association de soutien à l’Église catholique en Afrique

Accueil > Votre soutien porte des fruits

Former nos collaborateurs dans l’apostolat

mercredi 17 mai 2017

Grâce au soutien d’aide aux Églises d’Afrique, la paroisse Notre-Dame de l’Assomption d’Haoussabougou, dans le diocèse de Korhogo, en Côte d’Ivoire, a pu lancer un programme de formation pour ses catéchistes.

Le P. Alex Manda, curé de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption, au nom de toute sa communauté chrétienne, nous dit sa reconnaissance pour l’aide qu’il a reçu pour la formation de ses catéchistes.

Quelques-uns des catéchistes rassemblés devant l’église du village.


4 sessions de formation ont permis de renforcer la connaissance et l’efficacité des catéchistes. Quelques-uns des aspects principaux de ces temps de formation :
  ♪ Comprendre ce que signifie : "Je crois". Comment susciter et faire grandir la foi ?
  ♪ Définir au mieux le rôle des catéchistes dans la mission d’évangélisation.
  ♪ Comment inculturer la catéchèse.
  ♪ Approfondir la connaissance de la Bible et l’importance de la Parole de Dieu au sein de la communauté.
  ♪ Découvrir ensemble les défis actuels pour une conversion vraie..
  ♪ Comment inculturer le message évangélique.
  ♪ Étude de l’encyclique Laudato si pour pouvoir mener des actions concrètes dans les villages afin de lutter contre la crise écologique.

Quelques catéchistes, pendant une période de formation.


Chaque session a dédié un temps à l’apprentissage — lecture et écriture — de la langue sénoufo pour qu’elle puisse être utilisée dans les célébrations : cela permet de faciliter la transmission du message évangélique dans la communauté chrétienne.

Au final, le P. Alex analyse les résultats obtenus :
"L’objectif premier était de relever un grand défi, celui du manque de catéchiste autochtones pour animer les communautés chrétiennes. Nous voulions également promouvoir l’utilisation de la langue sénoufo dans la liturgie. Le projet, soutenu par Aide aux Églises d’Afrique nous a aidé à atteindre ce but.
En conclusion, le P. Alex donne une liste d’objectifs atteints :
    ♥ Nous avons maintenant un bon nombre de catéchistes autochtones capables d’animer les communautés chrétiennes : 9 femmes et 34 hommes, dont 5 sont des catéchistes attitrés.
    ♥ Le projet les a redynamisés et motivés dans leur ministère.
    ♥ Les catéchistes ont acquis des connaissances sur la foi et sur la doctrine de l’Église : ils sont maintenant outillés pour mener leur travail d’animateurs.
    ♥ Les sessions ont éveillé les consciences face aux défis actuels de l’évangélisation, mais aussi face aux défis sociaux et écologiques qui exigent un engagement urgent de tous.
    ♥ L’apprentissage de la langue sénoufo nous permet désormais de l’utiliser dans les célébrations liturgiques : c’est une grande joie pour tous.

La session est terminée. Les catéchistes rentrent dans leurs villages.


Nous contacter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0